Comment rédiger un article de blog optimisé seo ?

Rédiger un article de blog optimisé SEO 

Contenu web apprécié des internautes, l’article de blog doit respecter une liste de critères de rédaction pour apparaître dans les premières pages de Google

Pour s’adapter aux moteurs de recherche, il est essentiel de respecter certaines règles de rédaction qui ouvrent les portes du référencement SEO. 

Le SEO, qu’est-ce que c’est ?

Acronyme signifiant Search Engine Optimization, le SEO est une technique de référencement naturel qui permet aux articles de blog d’apparaître dans les premiers résultats sur les moteurs de recherche comme Google. En effet, dès lors qu’un internaute effectue une recherche sur le web, il questionne un moteur de recherche à l’aide de mots-clés afin d’obtenir une pertinence dans le contenu référencé par Google, en lien avec sa requête internet. 

C’est là que le SEO entre en compte, car l’algorithme du moteur de recherche comme Google, va repérer les articles pertinents qui apportent une réponse à la recherche de l’internaute via les contenus issus des articles de blog : champ sémantique, répétition des mots-clés, balises des titres… Ce qui détermine la pertinence du contenu naturel optimisé de l’article et l’intérêt de l’afficher dans les premières pages de résultats sur le web.

En effet, la rédaction d’un article en respectant les normes du SEO augmente les probabilités de référencement prioritaire face aux contenus de la concurrence. Cela se traduit par l’augmentation du trafic mensuel du blog, par un gain de popularité sur le web et l’installation d’une légitimité à propos du contenu publié, qui conduisent à la fidélisation des lecteurs qui peuvent devenir des abonnés, voire des clients selon la stratégie marketing SEO utilisée sur le blog. 

Optimisation SEO de son article de blog

Partons du postulat que votre thématique est sélectionnée et que vous souhaitez écrire votre premier article sur WordPress en respectant la stratégie de rédaction que tout rédacteur SEO se doit de connaître ! 

Choisir le mot-clé principal

On considère qu’un article de blog SEO de qualité doit contenir 1 mot-clé principal et maximum 3 mots-clés secondaires. Le mot-clé principal définit le sujet de votre contenu, en rapport avec le thème de votre blog. Il est évident que le premier article d’un blog cuisine ne va pas comporter une liste de contenus autour de la thématique du sport ou des médecines alternatives. Le mot-clé choisi qui sera utilisé en première intention dans l’article doit donc être pertinent, logique et qualitatif.

Pour cela, certains logiciels peuvent aider dans cette fonctionnalité et proposent un aperçu des mots-clés présents sur le web en fonction du coût par clic, du volume de recherches et des sujets abordés par les blogs concurrents. Parmi eux, on retrouve le célèbre Google Ads, ou encore Ahrefs et Keyword Surfer. 

L’idée principale pour écrire un article avec la meilleure optimisation possible est de faire appel à la longue traîne, ne pas se focaliser sur un seul mot-clé ! Cela permet d’affiner son contenu sur Google, d’apporter une précision dans la recherche web et de multiplier ses chances de se distinguer de la concurrence (éviter la saturation internet d’un mot-clé). Par exemple, dans la niche de la cuisine, « gâteau chocolat » peut devenir « gâteau chocolat le plus rapide ». Inspirez-vous des logiciels à disposition afin de trouver la longue traîne qui correspond le mieux au contenu de votre blog ! 

Une fois le mot-clé trouvé, il est nécessaire d’enrichir son article de mots-clés secondaires qui appuient le contenu de l’article tout en restant dans la thématique : c’est le champ sémantique. On évite le non-sens, les contradictions et trop de répétitions, qui peuvent faire fuir le lecteur et décourager le rédacteur, qui a l’impression de rédiger inlassablement les mêmes informations dans son article de blog.

Soigner le titre de son article

Puisque c’est ce qu’un lecteur aperçoit en premier, le titre de votre article doit respecter certaines règles qui vont accrocher l’œil des internautes lors de la lecture et stimuler leur curiosité, ce qui les poussera à lire davantage de contenus sur votre blog. Considéré comme une sortie d’outil marketing gratuit, le titre de l’article doit présenter des liens directs avec les recherches des internautes. Composé de 5 à 7 mots, il est souvent à rédiger sous forme interrogative et doit susciter des émotions clés chez le lecteur. 

Formulé en balise H1, il reprend obligatoirement le mot-clé principal de l’article et contient maximum 70 caractères afin d’être affiché intégralement sur les moteurs de recherche. À la lecture du titre, le lecteur doit être capable de savoir si le texte présent sur la page peut correspondre à ses attentes en termes de recherche ou s’il doit passer au blog suivant pour trouver sa réponse. On évite les titres racoleurs hors sujets ou mensongers, et on se concentre sur un titre de qualité, si possible original et convaincant, car il est le pilier de l’article et le socle du trafic web.

Être professionnel dans sa rédaction

Aussi bien dans l’introduction de l’article que dans sa structure, le rédacteur doit attraper l’attention du lecteur dès les premières lignes du contenu. Quand on sait que seulement 1 internaute sur 5 poursuit sa lecture une fois l’introduction passée, il est primordial de créer des liens écrits entre sa recherche web et le contenu de l’article. Pour ce faire, à l’aide d’un ou deux paragraphes, chercher à interpeller votre trafic de lecteurs en indiquant une réponse à sa recherche, à l’origine de son passage sur la page de votre blog. 

La structure l’article correspond à la suite de l’introduction ; elle vient étayer les quelques lignes écrites par le rédacteur sous le titre de l’article. La lecture des articles doit être fluide et agréable afin de satisfaire le lecteur et qu’il n’aille pas chercher une autre page blog dont le référencement SEO est meilleur. Structuré et aéré, le texte de l’article répond à la problématique formulée dans le titre grâce à un vocabulaire riche et varié conçu autour du mot-clé principal. Contrairement à l’introduction écrite en balise H2, le corps du texte n’a pas de balise spéciale, hormis les sous-titres en balise H3. À noter qu’un article dont le référencement naturel SEO est optimal, se situe aux alentours de 2 000 mots. 

Optimiser via des images

Pour illustrer vos articles, rien ne vaut des images dont le référencement sera pratiqué par Google Images. Idéales pour booster votre trafic web, les images permettent de marquer visuellement votre lecteur à propos du contenu SEO abordé dans les articles. Le rédacteur doit remplir les balises de description des images afin de ne pas être pénalisé par l’algorithme de Google ; on pense aussi à compresser ses images dans le but de ne pas porter atteinte à la vitesse de chargement de la page sur les moteurs de recherche.

close

Des TIPS direct dans ta boite !

Reste informé des dernières techniques SEO & Content Marketing pour faire exploser ton trafic !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.